Journées guériniennes

Retour accueil

La première journée en 1936
Les journées les plus marquantes depuis cette date (en cours)
Le programme de la journée du 20 juillet 2014

 


.
La première journée en 1936

Dans les Nouvelles Littéraires du 1er août 1936, on pouvait lire : .

Après la grande manifestation de 1912, le culte guérinien avait paru s'éteindre. Il n'en était rien. Au contraire ; l'Amitié guérinienne se formait, étendant ses racines un peu partout, en France et même à l'étranger, si bien que le 19 juillet 1936 une journée guérinienne put être organisée à Andillac.

Le n° 3 - Juillet-Septembre 1936 de L'Amitié Guérinienne débutait ainsi l'article consacré à cette journée :

Notre première réunion d'Amitié guérinienne a dépassé notre attente : par le nombre des assistants, par le charme des heures passées à méditer de belles pages parmi la paix de cette campagne retirée, par l'atmosphère des âmes toute de cordialité et de simplicité, comme par celle du ciel limpide et douce, ce fut une oasis dans nos vies que cette journée d'Andillac.

Cette journée réunissait, avec les guériniens, de nombreuses personnes venues d'horizons si divers : il y avait là Monsieur Ducombeau, préfet du Tarn, des représentants des lettres, du clergé, de l'enseignement public et privé, et de nombreus membres des sociétés locales.

Le programme était particulièrement dense :

Le matin,.

Cérémonie du souvenir au cimetière d'Andillac.
  • Messe à Andillac, célébrée par l'abbé Fernand Barthe qui a également donné l'homélie
  • Première séance littéraire sur la place, "à l'ombre du grand "Sully" qui suffit à la couvrir toute" avec allocution de l'abbé Decahors et lecture de pages choisies de Maurice et d'Eugénie.
  • Déjeuner, également sur la place d'Andillac, suivi d'un long toast de M. Jean Calvet, maire de Gaillac.

L'après-midi,

  • Accueil au château du Cayla, "où M. Mazuc de Guérin nous fait les honneurs de sa demeure..." et "il a sorti pour nous de précieuses reliques...", souvenirs de Maurice et Eugénie.
  • Seconde séance littéraire dans "la garenne des buis" : poèmes, communications,...
  • En fin d'après-midi, visite de Gaillac, son parc et son musée.

.


.

 

.