Accueil

Il y a de par le monde un nombre – que nous croyons important – d’« Amis de Maurice et d’Eugénie de Guérin ». Société spirituelle et invisible, dont les membres s’ignorent les uns les autres, l’Amitié guérinienne aspire à se donner un corps. Depuis longtemps déjà, quelques-uns d’entre nous songent à créer un Bulletin des Amis des Guérin. Ne croyez-vous pas que l’heure en soit venue ?

Extrait du prospectus qui lance la revue L'Amitié guérinienne

*** *** ***

"Il y a bien longtemps que nous n’avons pu nous souhaiter la bonne année autrement que par des baisers et des souhaits envoyés de fort loin."

Maurice de Guérin, lettre à ses sœurs

1er janvier 1831

Le numéro 200 de L'Amitié guérinienne est paru.

"Quel plaisir si, au lieu de vous faire remettre ce petit souvenir par une main étrangère, je pouvais vous le donner de la main à la main! Quel plaisir si, au lieu de vous envoyer si peu de chose, je pouvais vous témoigner plus magnifiquement combien je vous aime ! "

Maurice de Guérin